16.12.10

15.12

    160 km/h sur cette route de campagne, interminable et aussi droite que le cul d’un paroissien, les fenêtres grandes ouvertes et mes cheveux mouillés. 
A ce propos, je ne connais pas de meilleure technique de brushing que ce tour en bagnole.

    Les Mitchellers et moi revenons d’un après-midi de baignade, dans une sorte de lac à l’eau marronâtre où les arbres trempent leurs pieds et où s’y baigner par une telle chaleur pendant mon premier jour de repos, une XXXX Summer en main, me comble parfaitement. 
Je ne suis pas ce que l’on peut appeler une vraie adepte de bière mais je sais qu’habituellement je n’aime pas la XXXX Summer, tellement light (c'est pourtant une full strength) que l’on dirait de l’eau. Le soleil, la chaleur, l’eau et les Australiens me font toutefois comprendre qu’une Summer, rafraîchissante et légère à souhait, est idéale aujourd’hui.            
   
     Je crois que je peux ranger mon fidèle vin rouge jusqu’à cet hiver. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire