21.2.11

With a little help from my friends

« Tu as l’air si romantique. »
- Crois moi, je n’ai pas grand chose de romantique. (Si ce n’est mon penchant pour les comédies romantiques anglaises à la Bridget Jones, avec Colin Firth et Hugh Grant si possible, mais vous vous doutez bien que je me suis gardé de le préciser.)
- Mais si, tu es française. Les français sont romantiques. »

Ma quête de l’ « identité française » s’est poursuivie ce soir-là. Paris, l’amour, la romance. Pour un peu, ça me donnerait presque des envies de dîners aux chandelles (presque). J’ai appris qu’il fallait tomber amoureux à Paris car « c’est l’endroit parfait pour une romance ». Mais probablement pas du côté de la Porte de Clichy ou boulevard Barbès.
Tout en écoutant le Pakistan converser à propos de la Tour Eiffel, de la nécessité d’avoir une petite amie française et de mon air romantique, je me suis remémoré, avec un sourire qui ressemblait vaguement à celui d’une jeune mère regardant avec fierté son gosse pisser tout seul pour la première fois, nos délires avec Matthieu, Ludo et Thomas à propos des menstruations. Les insultes que l’on balançait, hilares - en tentant de ne pas se faire casser la gueule - à chaque passant que l’on croisait en voiture avec Bastien et Matthieu. Les blagues sur les juifs, les hippies et les viols de petite fille (oui mes amis et moi avons très bon goût) et les couvertures du Nouveau Détective affichées au mur du « salon » de Ludo et Ken.


Les français sont romantiques, ça ne fait aucun doute. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire