2.8.11

Fais-moi mal Johnny

    J'étais bien calée, tranquillement, dans mon lit au backpackers de Newhaven à Phillip Island (oui je sais, ça fait un petit temps déjà). Après quelques semaines de vie en collectivité, nous n'étions que deux à occuper la chambre et j'avais aménagé mon espace comme la cabane des enfants perdus, draps et serviettes entourant mon lit et m'isolant du reste du monde. Mon coloc' Italien glandait lui aussi ce soir-là et on savourait le silence.
    Sans Internet (ô drame) ni musique, ni films ou séries débiles à mater (quelle idée m'a pris de partir en Australie SANS musique SANS films et SANS séries), ni même livre à finir, la seule chose qui me restait à faire était de jouer en tête-à-tête avec L'Ordinateur. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé les jeux pour Mac, rangés sous le dossier Big Bang Board Games (j'appelle ça les bored games si vous voulez mon avis), mais c'est assez particulier. La compétition est intense et l'adversaire, L'Ordinateur, ne se prive certainement pas de me rappeler mon piètre niveau à coups d'insultes et de réparties cinglantes. 
    Je ne me rappelle plus quelle manoeuvre j'avais effectuée avec mon pion, j'avais probablement dû tirer un peu trop sur la corde sensible, car sans crier gare, en pleine partie de morpions acharnée (vous saviez qu'une partie de morpions pouvait se transformer en véritable carnage?), L'Ordinateur se réveille et me fusillant de son regard de feu, me sort la plus belle réplique de tous les temps.

2 commentaires:

  1. mais re looooooooooooooool !!!!!! tu m'achèves là

    RépondreSupprimer
  2. Ca me fait immensément plaisir. :D

    RépondreSupprimer