15.4.11

J'ai fait les vendanges à Phillip Island

    Je m'étais pourtant jurée de ne pas faire de fruit picking en Australie. Du genre très prétentieux "ouaiiis c'est un truc de backpackers ça, j'ai pas envie de me retrouver avec plein de Français là, à trimer pour que dalle, me niquer le dos et les genoux et me faire arnaquer pas des fermiers sans scrupules". 
       Bon. 
    Rentrée de Tasmanie à Phillip Island, je réalisai que j'avais dépensé tout mon fric à Hobart dans les restos. Renee à la réception, qui n'a pas caché sa joie de me voir débarquer à la Phillip Island Accomodation à nouveau, m'informe que la Phillip Island vineyard & winery recherche des vendangeurs. Qu'à cela ne tienne, les vendanges ça me connaît (Macau et Château Cantemerle for ever), je dégaine mon téléphone et m'inscrit pour les vendanges. Mon pote Zeb se porte volontaire, je pars faire quelque courses pour le pique-nique du lendemain sans savoir une seconde ce qui allait se passer. 

    Arrivée sur le vignoble, première fantastique nouvelle: on est payé à l'heure. Et non au panier, comme partout ailleurs. Pas de panique, on n'a nullement besoin de se presser. Les vignes sont à hauteur de la taille, pas besoin de se pencher, mon dos ne m'insultera pas de motherfucker ce soir. Vitesse de croisière donc, Zeb et moi évoquons quelques séries B et autres plans de soirées quand vient l'heure de la pause. Pas la pause déjeuner, non, la pause avant la pause déjeuner. Thé et petits gâteaux. Retour au travail. Pause déjeuner. Crackers, fromage, toast avec tomates et salami, salade, raisin, gâteaux. Thé. Café. Je suis aux anges. 

    Ceci n'était rien comparé à ce qui allait suivre le lendemain car si ce jour-là, je faisais les vendanges avec la Phillip Island vineyard & winery, je n'étais techniquement pas à Phillip Island mais dans un autre vignoble. Le lendemain, rebelotte mais à Phillip Island donc. Equipe réduite, Tim le propriétaire du vignoble papote toujours autant, je ne me presse toujours pas et sonne la pause avant la pause déjeuner. Thé et gâteaux. Mais le gâteau, enfin c'est un mud cake quoi. Un énorme gâteau au chocolat. Retour au travail. Pause déjeuner. Je n'ai jamais rien vu de tel. Attablé tous ensemble, on se marre, on discute joyeusement et là, plateau de fromages, pain, salades et autres dips se présentent à nous, un peu comme les fantasy parades des strip-clubs où TOUTES les nanas sont sur le podium EN MEME TEMPS. Brie, comté, roquefort, puis le dip à la betterave, le dip à la carotte et le dip au fromage et à l'ail, la salade de tomate.... Je peux mourir maintenant. Il fait beau, le vignoble est petit mais magnifique et j'oublie que je suis au travail. 

   J'ai fait deux autres jours de vendanges comme celui-ci et chaque jour, le déjeuner surpassait celui d'avant. Sans oublier la dégustation de vin. Tout de même, vous n'imaginez pas que j'allais faire de vendanges sans prendre le temps de goûter au vin produit par la maison.

    Après notre dernière journée de vendanges, quelques filles et moi nous sommes installées dans la salle du restaurant. La luminosité commençait à décroître et Tim nous apportai gentiment quelques verres pendant que nous regardions le soleil se coucher sur les collines de Phillip Island. Le petit verre de Pinot Noir 2005 a tenu ses promesses mais je garde surtout un excellent souvenir du Estate Chardonnay 2008, très "Sauternes", d'une jolie couleur miel. Tim me précisait : "ici on fabrique des vins simples et faciles à boire, fait pour être appréciés au cours d'un repas, en discutant avec des amis". J'ai apprécié sa façon très hédoniste de voir les choses. Ses vins ont beau être très simples, les arômes ne manquent pas de douceur ni de subtilité et surtout, ils sont fait pour être partagés. 

   Comme ce soir-là, après une journée de travail, affalée sur le canapé, en bonne compagnie, en face du coucher de soleil. 

Phillip Island Winery - Berrys Beach Road - Phillip Island 3922

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire