9.8.11

Little darling, it's been a long cold lonely winter

    Il pleut, le ciel est gris et il fait froid. Enfin, froid. Rappelons-nous bien que l'on est en Australie et que tout est relatif n'est-ce pas (je crois que 12° la journée n'est pas vraiment ce que l'on peut considérer comme froid). J'ai malgré tout bon espoir que l'hiver s'achève bientôt, le printemps nous a fait un coup de pute en pointant son nez la semaine dernière, avec des journées à 22° et grand soleil, mais il s'est cassé aussi vite qu'il est arrivé. Certes, vous me direz, t'es un peu couillonne de passer l'hiver à Melbourne alors que tout le monde se casse au nord car il y fait chaud, mais c'était le principe les amis.
    Ceci dit, le soleil me manque et j'ai hâte de pouvoir marcher dans les rues et découvrir les gambettes des jolies Australiennes se dénuder. 
    En attendant, on se contente de ce qu'on a. En triant l'autre jour les dossiers de L'Ordinateur, une tranche de pain au Nutella en main et RJD2 dans les oreilles, je suis tombée sur ces photos... 

Un mariage à Little Cove

Session surf à Tea Tree Bay
     J'ai pratiquement passé le mois de novembre entier à Noosa (alors censée n'y rester que 4 jours, mais ça c'est tout moi, aléatoire), logée au Dolphin's Beach House, à deux pas de Sunshine Beach, à l'écart de Hasting St et ses enseignes tapageuses. Après 4 jours à Brisbane, j'ai débarquée là, appelée par le soleil et la mer (non, pas que les surfeurs) et par cette drôle d'impression que donne le printemps au mois de novembre dans l'hémisphère sud. J'ai appris à surfer tant bien que mal, ai bronzé comme jamais je n'avais bronzé de toute ma vie sans même le faire exprès, je me suis, sans trop de difficultés re-accoutumée au peanut butter, ai découvert le bonheur d'acheter des kiwis à 20c chacun et rencontré plein d'Allemands et de Danois ainsi que vu mon premier koala (excitation puissance mille). 
    J'ai également appris à regarder le ciel sous un autre angle et à défaut de l'Etoile Polaire, c'est la Southern Cross qui me fait de l'oeil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire