26.9.11

Stop 19 - Route 86

    Quand on habite à Collingwood, y'a bien un truc auquel il est impossible d'échapper. Le tram 86. Qui nous amène vers le CBD ou à l'opposé vers Northcote et Clifton Hill et passe par Smith St, le coeur de Collingwood, là où tout une faune à priori disparate pour l'oeil novice néanmoins cohérente pour l'habitué converge ; aboriginaux squattant le devant du Woolworths, backpackers en direction de l'auberge de Johnston St (qui fut ma maison pendant 3 mois), vingtenaires assis aux terrasses des cafés, locaux bières en main passant leurs matinées devant les courses, jeunes types branchés en jeans moulants, vestes léopard, tatouages et coupes de cheveux dont seuls Collingwood et Fitzroy (le quartier voisin, le degré au-dessus de branchitude et d'aisance financière) ont le secret (c'est d'ailleurs mieux pour tout le monde). 
    Et puis le week-end, on comprend ce qui lie les gens ici. Pratiquement tous errent sur Smith St dans un même but, une même direction, l'oeil hagard en quête du remède. Le remède à la gueule de bois. Ils sentent un peu la transpiration et ne se rappellent pas forcément ce qui s'est passé la nuit dernière même s'ils en parlent à tout le monde pendant des heures - sauf à leur mère (ils sont irritants ceux-là).
    Puis y'a un mec, il est marrant, il se nomme le Bedroom Philosopher et il a créé un album intitulé "Songs from the 86 tram". Et y'a une chanson qui s'appelle "Northcote (So hungover)." 
    C'est merveilleux. 


(note : vous voyez ce que je voulais dire en matière de tendance capillaire)
(note encore : les paroles. Parce que oui, l'accent australien.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire