12.1.12

00.38am


La preuve que quand on voyage dans les pays chauds, on a pas besoin de grand chose... j'ai troqué mon ancien sac à dos qui prenait un peu trop de place à mon goût contre celui-ci... avec mon autre petit sac à dos, c'est tout ce que j'ai. Quatre mois ou plus de voyage, de vie, qui tiennent là-dedans.
Que c'est bon de ne presque rien posséder, à part mon passeport et ma carte bleue, deux trois livres (dans mon cas un peu plus mais si je veux pas me niquer le dos, je vais remédier à ce problème vite fait), un ordi, un appareil photo et un Ipod (technologies que j'aime savoir indispensables), une trousse de toilette et quelques fringues. Je vais même pouvoir prendre mon avion de retour pour je ne sais pas où encore avec uniquement des bagages à main. 

Ah et puis aussi, je crois bien que Jon Krakauer va entrer dans le panthéon de mes auteurs favoris... Into Thin Air, ou Tragédie sur l'Everest en traduction française. C'est pas si facile que ça à lire, ça remue sacrément mais c'est un très beau récit.

Et finalement...
"We tell stories in order to live... We look for the sermon in the suicide, for the social or moral lesson in the murder of five. We interpret what we see, select the most workable of the multiple choices. We live entirely, especially if we are writers, by the imposition of a narrative line upon disparate images, by the "ideas" with which we have learned to freeze the shifting phantasmagoria which is our actual experience." 
Joan Didion, The White Album 

C'est tout ce que j'avais à dire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire