9.2.12

Jour 2 - chrysanthèmes et démo de muay thai

Deuxième journée chez Eric... 

Eric, il a un menu qui fait envie. C'est Praeo qui cuisine et oui, c'est divin. Deux trois choses que j'avais envie de tester, lorsque je reviendrai (en dehors des cours de cuisine auxquels je devrais consacrer bien plus de temps). Le lab de porc. Nadège et moi on avait passé la soirée à discuter de pas mal de trucs et je sais plus comment, on en est arrivées à évoquer le steak tartare... aah le steak tartare... eh bien Eric il a direct coupé notre élan et a commencé à parler du lab de porc, du porc cru donc (oui cru), avec épices et herbes thaïlandaises (ça peut être consommé cuit pour ceux qui craignent l'invasion de bestioles dans leur intestins)... et de la soupe de fleurs jaunes... on sait toujours pas quelles sont ces fleurs mais elles sont jaunes et c'est tout ce qu'on a besoin de savoir...

Au petit déjeuner (la baguette de pain quoi!), on décide de tester l'infusion de chrysanthèmes.  Acheté comme ça, sans trop savoir ce qu'était ce paquet de fleurs jaunes, Eric a découvert que c'est le meilleur remède qui soit pour la gueule de bois (moi qui croyait encore au miracle du Bloody Mary mais je veux bien le croire, il sait de quoi il parle). La soirée de la veille avait été plutôt calme et détendue, tant pis, c'est bon quand même.


Le môme, il se rendait à l'école. Il était quoi 8h du matin peut-être. On était quatre assis sur le bord de route à apprécier le joli soleil matinal. Il croise notre chemin et avec la curiosité habituelle des enfants en Asie, nous salue et se met à exécuter la danse du muay thai devant nous. Puis il part en classe, son cartable au dos, en nous regardant une dernière fois.


On s'est baladé un peu dans les alentours de Ban Apa. Une chute d'eau, des chemins, une villageoise qui porte un panier de bananes sur le dos. La vie qui suit son cours. Tout simplement.



On passe devant une église baptiste aux murs de béton gris. Oui en fait, les missionnaires étaient présents ici aussi, dans les montagnes thaïlandaises. La Bible a d'ailleurs été traduite en akha par les missionnaires, ce qui fait que l'alphabet akha ressemble étrangement au nôtre. 

Eric nous avait parlé de ce couple qui avait passé quelques nuits chez lui. Arrivés en moto, ils voulaient aller en Birmanie (la frontière est très proche) pour déposer les cendres d'un proche décédé. Puis ils ont continué dans les montagnes, toujours en moto. J'en ai vu pas mal aussi qui faisaient la grande boucle: départ à Chiang Rai, puis on rejoint Mae Hong Son par Pai, on descend par Mae Sariang et on repart vers Chiang Mai ou Chiang Rai, ou l'inverse, un truc dans le genre. Cette partie de la Thaïlande (le Nord nord) m'a mille fois plus séduite que tout le reste. 
Je sais maintenant ce qu'il me reste à faire. Passer mon permis moto (je radote, vous m'excuserez).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire