27.12.12

Le désespoir d'un Boxing Day


Il est 10h30 et nous avions envie d’un petit-déjeuner. Champignons, tomates et œufs pochés. Arrivés devant le Woolworths du centre commercial du quartier Nord, nous nous retrouvons devant des portes fermées. Autour de nous, les gens, inquiets, confus, attendent devant le magasin, assis dans leur voiture ou sur les bancs de ferraille. 
« Est-ce vrai ? » 
Les gens se regardent, secouant la tête d’incrédulité. Ils s'en pinceraient presque les avant-bras pour vérifier que tout ceci n'est pas un rêve. Ils se parlent peut-être pour la première fois depuis des années. Ça n’arriverait même pas lors d’un tremblement de terre. Foodland et IGA sont fermés aussi. 
Personne n’y croit, Boxing Day est censé être le traditionnel jour des soldes en Australie. Les 4x4 tournent lentement autour du parking du Woolworths, inquiets.


« C’est ouvert ? 

- Ben non, j’en ai pas l’impression. »


Je sens un cri de désespoir monter au ciel.
Pendant ce temps, les habitants de Sydney attendaient depuis 4h du mat' devant les portes des centres commerciaux David Jones et Myer sur George St leur ouverture prévue pour 5h et à 8h certains avaient fini leur shopping et étaient déjà prêts à regagner leur lit, plus légers de centaines de dollars.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire