25.9.13

Le 31 mars : le mouton


On arrive vers Port Augusta après le traditionnel arrêt à Yunta pour un petit déjeuner, quelques espressos et un peu de rockabilly.
Il est 14h07, j’avais un peu merdé ma balance de blancs mais ça me plaît bien comme ça.
Le mouton inquisiteur me rappellera toujours Mathilde et Marie en Irlande du Nord. C’était en 1997, elles parlaient de films d’horreur au lit, après l'extinction des feux, et elles personnalisaient les bons vieux moutons des cartes postales en moutons zombies, avec crocs acérés et yeux myxomatosés. 

A l'époque, ça me faisait bien marrer (parfois un peu flipper) et depuis, j’ai toujours eu un faible pour les moutons et les zombies (parfois les deux à la fois). 
Celui-ci m’avait, au contraire, l’air bien pépère.
Quant à Port Augusta, ce dont je me rappelle, c’est la télé du motel qui diffusait des messages chrétiens pour Pâques (Australie, fait pas genre que tu es quelqu’un de pieux, désolée mais ça prend pas) et le sermon d’un prêtre dont le seul argument contre le mariage gay se résumait à : « c’est la Bible qu’a dit non » (ça fait un peu 2000 ans que ça a été écrit ce bouquin. Voyons, qui croirait encore que la terre est plate, ça revient au même.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire