2.11.13

Dans le nid du crocodile


Bienvenu dans la RDC'sN (République Démocratique du Nid du Crocodile)
Un endroit comme Coober Pedy possède forcément son lot d’excentriques venus échapper à la réalité du monde moderne et ô combien impitoyable. 
'Crocodile Harry' n’est pas une inscription que je m’attendais à apercevoir sur n’importe quel panneau d’indication mais ça pointait vers la gauche et puis pourquoi pas. 
Près du terrain de golf, on bifurque à droite sur une route de graviers et 4km plus loin, dans un nuage de poussière, on parvient enfin au nid du Crocodile gardé par deux chiennes noires. 



Crocodile’s Nest est la demeure d’un doux dingue qui vole à Paul Hogan son titre officiel de tueur de crocodile à main nue. Car le type l’a fait pour de vrai, après des années vraisemblablement (d’après son mur de photos) passées dans le territoire du Nord à moitié à poil en compagnie d’Aborigènes.
Ça fait plus de 30 ans que Crocodile Harry est mort, pourtant des voyageuses honorent toujours sa demeure en faisant don de leurs sous-vêtements car une chose est certaine, Crocodile Harry aimait les paires de seins. Harry me semblait appartenir à cette catégorie de marginal misanthrope, anarchiste, contemplateur, obsédé et fin lettré, le genre de type bon à raconter des histoires et à célébrer le Kâma-Sûtra. Quelque chose me dit que les fêtes ici avaient un arrière-goût prononcé d’acide et d'orgies.






Au beau milieu des souvenirs de voyageurs, je l’ai croisée à nouveau :


Je me suis demandée si j'allais la retrouver à Alice Springs.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire